icone-menu
Blog →Les insectes
CDC / James Gathany

Le moustique de la fièvre jaune, (Aedes aegypti)

Par | il y a 1 an, 3 mois

Ce petit moustique est le premier vecteur de la fièvre jaune et de la dengue. Il semble développer rapidement une résistance aux insecticides. Alors que 206 000 cas de fièvre jaune ont été rapportés en 2006 dans douze pays africains, causant 52 000 morts, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que la vaccination prévient entre 2,5 et 2,7 millions de morts chaque année.

Concernant la dengue, 55 % de la population mondiale est exposée au virus, c’est-à-dire 3,6 milliards d’humains, répartis dans 124 pays endémiques et 70 à 500 millions d’infections par an (trente fois plus qu’en 1960). On compte 2,1 millions de cas sévères et 21 000 décès par an. Pour le moment restreint dans un territoire allant de l’équateur aux tropiques, on craint que la dengue n’atteigne le nord de la France avec le changement climatique.

  • Gîtes larvaires : les moustiques peuvent pondre dans toutes sortes de réserves d'eau (poubelles, coupelles sous les pots de fleurs, pneus...). Yasser-flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Faire un don →

Suivez nous ! →

logo-facebook logo-twitter logo-pinterest logo-instagram logo-rss

Nos derniers Tweets →

Nos derniers Tweets →

[AIGetTwitterFeeds ai_username="aparageaud" ai_numberoftweets="6" ai_tweet_title="Twitter"]

Instagram →

[instagram-feed]